Nouvelles

Offre d’une formation pertinente à toutes les unités du RUC!

Le RUC offre une formation pertinente à toutes ses unités le 28 février 2020 à Drummondville (10h à 15h30), Hôtel Dauphin

Aucuns frais d’inscription (repas inclus)

La formation s’adresse aux exécutifs des syndicats membres du RUC et, plus largement, aux personnes responsables des relations de travail (délégués).

Trois formations offertes par des ressources expérimentées de la Centrale (Jean-François Piché; Luc Bouchard; Julie Dubé)

Déroulement de l’activité

  • 10h       Arrivée. Mot de bienvenue et présentation des participants
  • 10h15   Formation 1 (Jean-François Piché, Les nouvelles réalités du travail)
  • 11h30   Dîner
  • 12h30   Retour en salle et formation 2 (Luc Bouchard, Échange sur les risques pour la santé liés à l’organisation du travail)
  • 13h45   Pause
  • 14h00   Formation 3 (Julie Dubé, Devoir de représentation d’un syndicat)
  • 15h00   Échanges avec Éric Malette sur la signature de carte électronique Heros
  • 15h10   Évaluation de la formation, verre de l’amitié
  • 15h30   Départ

Pour la planification de cette activité (espace, nb de repas, pauses, etc.). INSCRIVEZ-VOUS ainsi que VOS COLLÈGUES ou mentionnez le nombre de personnes prévues pour votre syndicat. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter!

Inscription auprès de LAURENT THIVIERGE ET RACHEL LÉPINE. Adresse courriel (thivierge.laurent@lacsq.org; rachel.lepine@jefar.ulaval.ca)

Date limite 21 février 2020

L’exécutif du RUC

Rachel Lépine, présidente

Bianca Lachance, 1ere vice-présidente

Jérôme Dubé, 2e vice-président

En route vers 2020!

Le RUC était présent lors du dernier Conseil général de la CSQ de décembre 2019 à Québec. De nombreux sujets d’intérêts pour tous les personnels syndiqués des secteurs publics et parapublics ont été abordés au cours de cette rencontre. À cette occasion, les membres du RUC ont également participé à la deuxième réunion ordinaire du Bureau de coordination politique du RUC qui s’est tenue le 12 décembre dernier.

Claudia Zimmerman du SPPRUL-CSQ et Rachel Lépine présidente du RUC

 

Mentionnons qu’en 2019, Bianca Lachance, présidente de la Fédération de l’action collective (FSAC-CSQ) et issue du Syndicat de PECH, a été élue à la première vice-présidence du RUC en remplacement de Laurent Thivierge, depuis secrétaire général de la FSAC-CSQ.

Par ailleurs, le RUC accueille une toute nouvelle fédération qui regroupe des syndicats universitaires affiliés depuis de nombreuses années au regroupement. En effet, le Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche de l’Université Laval (SPPRUL-CSQ), le Syndicat des responsables de formation pratique (SRFPUL-CSQ) de l’Université Laval ainsi que le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Sherbrooke (SCCCUS-CSQ) se sont réunis en juin 2019 pour créer la Fédération de la recherche et de l’enseignement universitaire du Québec (FREUQ-CSQ). Représentant plus de 3000 membres, la fédération souhaite offrir une nouvelle visibilité aux personnels des universités issus de la recherche et de l’enseignement.

Rappelons que le Regroupement des unités catégorielles (RUC-CSQ) regroupe une grande diversité de catégories de personnel qui proviennent de milieux de travail différents et diversifiés. Le RUC est un regroupement dont la mission est d’accueillir toute unité syndicale qui représente une catégorie de personnel qui n’est couverte par aucun des regroupements sectoriels reconnus à la CSQ.

Au nom de tous les membres du RUC-CSQ, je vous souhaite un très joyeux temps des Fêtes et une bonne et heureuse année 2020!

Rachel Lépine, présidente RUC (SPPRUL-CSQ)

La Fédération des syndicats de l’action collective (FSAC-CSQ) fête ses 40 ans!

La FSAC-CSQ fête ses 40 ans d’action collective. Lors du dernier Conseil général de la CSQ d’octobre dernier, nous avons pu souligner à l’occasion du verre de l’amitié le 40 anniversaire de la Fédération. Rachel Lépine, présidente du RUC, souligne « la force et la durée de la Fédération qui, à travers l’action collective, a su traverser toutes ces années avec brio tournée vers le présent et l’avenir d’un grand projet communautaire! » Elle souligne également le rôle important de la Fédération au sein du RUC-CSQ, grâce à l’implication d’hommes et de femmes durant plusieurs années au sein du RUC, dont Jacques Legault a été le président durant plus de 20 ans ».

Pour l’occasion, une soirée est prévue le samedi 16 novembre prochain à l’Auberge Royal Versailles, Montréal. Les 40 ans de cette organisation syndicale seront l’occasion de réunir membres actuels et plus anciens. Cette soirée sera une de retrouvailles pour certain(e)s, une première rencontre pour d’autres, mais surtout une opportunité de réunir le plus grand nombre de représentant(e)s de ses unités et syndicats affiliés.

Bianca Lachance, Richard Vennes, Rachel Lépine et Jacques Legault

 

 

 

 

 

 

 

 

Un nouvel exécutif élu au RUC!

Lors de la dernière réunion du Bureau de coordination politique du RUC, le 14 septembre dernier, un nouvel exécutif a été élu. Au poste de présidence du RUC, Rachel Lépine du Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche de l’Université Laval (SPPRUL-CSQ), au poste de 1ère vice-présidence, Laurent Thivierge de la Fédération des syndicats de l’action collective (FSAC-CSQ) et au poste de 2e vice-présidence, Jérôme Dubé du Syndicat du personnel enquêteur de la Commission de la construction du Québec (SPECCQ). Félicitations à tous et longue vie au RUC! Dans l’ordre habituelle sur la photo: Laurent Thivierge, Rachel Lépine et Jérôme Dubé.

 

Congrès CSQ 2018, le SPPRUL y était!


Du 26 au 29 juin dernier, des représentants du SPPRUL-CSQ on prit part au 42e Congrès de la CSQ. Sous le thème de l’action collective ayant pour titre « Notre pouvoir, l’action! », environ 1 000 délégués provenant de divers syndicats affiliés à la Centrale et invités se sont rassemblés à Québec pour déterminer ensemble les grandes orientations de la CSQ. C’est avec enthousiasme que le SPPRUL-CSQ a participé à toutes les activités du congrès : commissions, plénières, débat électoral, y compris la soirée sociale! Pour en savoir plus.

Signature de la convention collective 2018-2022 du SPPRUL-CSQ à l’Université Laval

De gauche à droite: André Gagné (SPPRUL), Luc Caron (SPPRUL), Lyne Bouchard (U. Laval) Marie-Pierre Beaumont (U.Laval), Luc-André Levesque (SPPRUL) Rachel Lépine (SPPRUL) David Mercier (CSQ) Elisabeth Boisvert (U.Laval), Léa Blanchet (SPPRUL) et Jean-Paul Laforest (U.Laval).

C’est avec grand plaisir que le comité de négociation du SPPRUL-CSQ annonce la signature de la Convention collective 2018-2022. En effet, c’est à 17 h, hier, que les représentants de l’Université Laval et du Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche se sont réunis au Vice-rectorat aux ressources humaines de l’Université Laval afin de signer la Convention. Une rencontre qui fut agréable pour l’ensemble des intervenants.

Lire la suite

Une rencontre dynamique et profitable au RUC

Le 16 février se tenait à Drummondville une des rencontres du Regroupement des Unités Catégorielles de la CSQ (RUC-CSQ).

Comme à l’habitude l’ambiance était à la bonne humeur et plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour dont le prochain camp de la relève de la CSQ, une réflexion sur les statuts du RUC dans le cadre des travaux du Conseil intersectoriel de la CSQ (CI) et une discussion sur la création d’une nouvelle fédération universitaire réunissant près de 6000 membres et six (6) syndicats siégeant au RUC.

Soulignons que le RUC regroupe des syndicats offrant des expertises professionnelles dans de nombreux secteurs du travail au Québec, une diversité d’une grande richesse pour la CSQ.

UN PROFESSIONNEL DE RECHERCHE INSPIRANT

François Tardif a bifurqué de son travail en laboratoire, il y a 14 ans, pour se consacrer à la recherche dans le domaine des soins palliatifs, de la maladie mentale et de l’oncologie psychosociale. Portrait d’un homme passionné dont le parcours a été récompensé, en 2017, d’un Prix d’excellence des professionnels de recherche décerné par le Fonds de recherche du Québec.

Professionnel de recherche au sein du CHU de Québec, François Tardif coordonne, depuis 2009, les travaux de l’Équipe de recherche Michel-Sarrazin en oncologie psychosociale et soins palliatifs (ERMOS). Composée de 22 chercheuses et chercheurs, cette équipe a développé, entre autres, un programme efficace de psychothérapie qui permet aux personnes atteintes d’un cancer d’améliorer leur qualité de vie.

En raison des résultats concluants du programme, il sera implanté dans d’autres sites au Québec, ce qui remplit de fierté François Tardif. Et avec raison! Par son travail, il a contribué de façon importante à ce succès, notamment en veillant à la gestion de l’équipe de recherche et en assurant le rôle d’intermédiaire entre l’ERMOS et le centre hospitalier universitaire.

« Mon rôle consiste à débroussailler les chemins, à enlever les barrières qui se présentent en cours de route, bref, à faire en sorte que le travail de recherche puisse s’effectuer dans les meilleures conditions possible », explique-t-il. Ses fonctions l’amènent aussi à collaborer avec des comités de travail ministériels, particulièrement sur la question des soins palliatifs au Québec.

« En plus de superviser et d’encadrer les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs, je présente aussi des conférences et je participe à la rédaction des demandes de subventions et des articles scientifiques. Cette diversité de tâche est franchement stimulante! » souligne-t-il.

Au cours des prochaines années, François Tardif aura d’autres beaux défis à relever. Ayant obtenu une subvention importante, l’ERMOS deviendra un réseau de recherche provincial. C’est donc à lui que reviendra la tâche de mettre en place l’équipe élargie de recherche et de s’assurer de bien la faire progresser. Nul doute qu’il y parviendra aisément!

Source : Véronique Meunier, stagiaire CSQ aux communications.
Photo : Pascal Ratthé

Négo de l’Unité CAMPUS Université Laval du SPPRUL-CSQ – Entente de principe

Réunis en assemblée générale, c’est à l’unanimité que les professionnelles et professionnels de recherche (PPR) de l’unité d’accréditation du Campus de l’Université Laval ont accepté l’entente de principe qui leur fût présentée le 18 janvier 2018.

À la suite d’une présentation du porte-parole monsieur David Mercier, conseiller à la CSQ, les PPR ont autorisé, au scrutin secret et par un vote unanime des membres présents, la signature d’une nouvelle convention collective de travail.

Quant à l’Université Laval, l’entente sera soumise à l’approbation du Conseil d’administration qui se réunira le 28 février 2018.
Il est donc raisonnable de s’attendre à ce que la signature ait lieu avant le premier jour de la période de paie débutant le 12 mars 2018 et qu’en conséquence, la Convention devrait débuter à cette date.

Finalement, le SPPRUL-CSQ remercie les membres du comité de négociation collective : madame Rachel Lépine (PPR), messieurs André Gagné (PPR), Luc-André Levesque (Conseiller) et David Mercier (Porte-parole), de même que les membres du comité élargi de négociation collective : mesdames Marie-Hélène Bérard (PPR) et Denyse Lamothe (PPR).

Le SPPRUL-CSQ remercie aussi tous les PPR qui se sont impliqués dans le processus de la négociation et spécialement l’Université Laval pour son écoute et son ouverture dans la recherche de solutions avantageuses pour toutes les parties.

Luc Caron
Président SPPRUL-CSQ

UN PROFESSIONNEL DE RECHERCHE NOMMÉ COMME UN HOMME-ORCHESTRE DÉDIÉ AU SAVOIR

L’historien Martin Fournier a toujours eu un intérêt pour la Nouvelle-France. Depuis dix ans, il œuvre dans le domaine du patrimoine. Ses travaux lui ont d’ailleurs valu, en 2017, un Prix d’excellence des professionnels de recherche décerné par le Fonds de recherche du Québec. Ce prix vise à reconnaitre leur apport essentiel à l’avancement des sciences.

Ayant plusieurs cordes à son arc, Martin Fournier coordonne le développement de l’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française, et ce, depuis le début du projet en 2007. « J’ai rapidement repéré le potentiel multimédia du projet. Je fais de la photo et j’ai de l’expérience en cinéma. Je me suis dit que c’était l’occasion d’y inclure des documents multimédias ». L’encyclopédie en ligne contient plus de 350 articles, 500 minutes de vidéo et quelques milliers d’illustrations consultés par près de 300 000 visiteurs uniques par année. Visant un public large, Martin Fournier et ses collègues se sont assurés de répondre aux besoins des amateurs d’histoire et des élèves de la fin du secondaire. Ils ont aussi profité du projet pour faire progresser la recherche sur l’usage du numérique en médiation culturelle.

En sciences humaines, les professionnelles et professionnels de recherche sont souvent appelés à effectuer du multitâche. « Nous touchons vraiment à tout : recherche, diffusion, coordination et rédaction. Nous sommes amenés à faire des choses différentes presque chaque jour ». En plus de son travail pour l’Encyclopédie, il a contribué à la réalisation de l’application mobile Découvrir Québec et, actuellement, il collabore à un projet national sur le patrimoine des communautés francophones canadiennes.

C’est avec beaucoup d’humilité que Martin Fournier souhaite faire profiter de son savoir et de ses connaissances. « J’accorde beaucoup d’importance à la diffusion des connaissances. C’est vraiment le point central de ma carrière. »

Source : Véronique Meunier, stagiaire CSQ aux communications.

Photo : Pascal Ratthé